Les Fleurs de Bach : système de santé de nos émotions

Hélène, Manuela, Marianne, Patricia et Virginie

08/06/18

LPEFB art star-of-bethlehemUn article rédigé par un collectif de cinq conseillères en Fleurs de Bach de Haute-Garonne :
Marianne CASSE-RUMEAU, Launaguet –
Hélène JAYET, Colomiers –
Virginie LESPINGAL, Toulouse, Montastruc-la-Conseillère –
Patricia POIRIER, Toulouse, Labastide Saint Sernin –
Manuela VALVERDE, Paulhac.

Récemment présentes sur un salon du bien-être, nous avons pu constater que de nombreux thérapeutes utilisent des Fleurs de Bach en complément de leur activité initiale. Constat positif puisque cela démontre qu’elles sont de plus en plus connues, reconnues et employées par tous.

Il nous est également arrivé d’entendre dire que des pharmaciens, sages-femmes, ostéopathes, psychologues ou autres professionnels de santé invitent à prendre telle ou telle fleur en réponse à une situation très précise : Rock Rose pour des réveils nocturnes d’enfants, Star of Bethlehem pour un deuil, Olive pour de la fatigue, Holly pour la colère, Larch pour le manque de confiance en soi, etc. (Oh la la ! Que de raccourcis !)

Ces deux réalités nous poussent à préciser une fois encore de quelle manière utiliser les Fleurs de Bach :

Sur un système de prescription comme en allopathie : un symptôme = une fleur ?
Ou bien en prenant en compte la personne dans sa globalité : sa façon de voir la vie, ses souffrances, ses façons de réagir, son actualité, ses envies, ses besoins ?

LPEFB gf Rock Rose - Hélianthème

Rock Rose – Hélianthème

Prenons l’exemple de cette enfant à qui il a été prescrit Rock Rose pour des difficultés de sommeil. Sans aucun résultat, la maman se tourne vers une conseillère agréée en Fleurs de Bach : après un entretien il s’avère que cette fillette ne faisait pas de cauchemars, ni de terreurs nocturnes ce pourquoi l’emploi de Rock Rose aurait été justifié. En revanche, elle était excitée et impatiente à l’idée de vivre un très prochain voyage scolaire. Vervain et Impatiens ont permis à cette enfant (et à ses parents !) de revivre des nuits sereines.

LPEFB gf Larch - Mélèze

Larch – Mélèze

Autre exemple, Larch prescrit à un chef d’entreprise qui disait manquer de confiance en lui. Une nouvelle fois, pas de résultat. « Pourquoi vous a-t-on donné Larch ? » demande le conseiller « Je ne sais pas. C’est mon thérapeute qui m’a dit de le prendre ». Si le thérapeute avait pris le temps et laissé la possibilité à cet homme de s’exprimer sur son manque de confiance en lui, il aurait pu se rendre compte que ce n’était pas Larch qui était nécessaire mais Mimulus. En effet, c’est le fait de prendre la parole en public qui posait problème à cet homme et non un manque de confiance dans ses capacités.

A noter aussi qu’au cours d’un entretien agréé Centre Bach, les Fleurs sont proposées, commentées et validées par le client qui est acteur de sa santé émotionnelle. Il sait donc pourquoi et dans quel but il prend la ou les fleurs qui composent son flacon personnalisé. Cette étape d’appropriation est primordiale pour un résultat optimal.

En conclusion, n’oublions pas que les « Fleurs de Bach » sont avant tout une méthode et une philosophie, qui se traduit concrètement par la prise d’élixirs floraux adaptés aux émotions de la personne. C’est l’émulsion de ces trois ingrédients qui fait que la mayonnaise est réussie. Enlever l’un d’entre eux, le résultat ne pourra qu’être décevant ou partiel.