Pourquoi 38 Fleurs et pas plus ?

Hélène, Manuela, Marianne, Patricia et Virginie

23/02/17

LPEFB art cherry-plumUn article rédigé par un collectif de cinq conseillères en Fleurs de Bach de Haute-Garonne :
Marianne CASSE-RUMEAU, Launaguet –
Hélène JAYET, Colomiers –
Virginie LESPINGAL, Toulouse, Montastruc-la-Conseillère –
Patricia POIRIER, Toulouse, Labastide Saint Sernin –
Manuela VALVERDE, Paulhac.

Le Docteur Bach, dans ses écrits, nous a laissé une méthode complète et intemporelle.

Pour lui, 38 élixirs est un nombre suffisant pour réguler tous les états émotionnels quel que soit notre âge, notre état de santé, notre lieu de vie et notre époque.

Pourtant, nous entendons ou lisons de plus en plus souvent que les Fleurs de Bach sont limitées, ce qui justifie la création de nouveaux élixirs plus adaptés à notre époque.

Questions :

  • Est-ce que les émotions à l’époque du Docteur Bach étaient différentes de celles d’aujourd’hui ?
  • Existe t-il vraiment de nouvelles émotions, ou cette « limite des Fleurs de Bach » ne viendrait-elle pas de la difficulté à utiliser pleinement la méthode que le Docteur Bach nous a laissée ?

Toutes les émotions de base sont universelles au-delà des êtres humains : joie, peur, colère, tristesse auxquelles s’ajoutent le dégoût et la surprise.

En effet, une peur reste une peur ; à l’époque du Docteur Bach, nous avions peur des maladies infectieuses, de nos jours nous avons peur du sida.

Ce qui a changé c’est le contexte de vie et la place que nous laissons à nos émotions et non pas les émotions elles-mêmes.

L’émotion est simple, la méthode du Docteur Bach est simple, la complexité est de rester simple. Pourquoi compliquer les choses ?

“Ne laissez pas la simplicité de la méthode vous dissuader de l’employer, car vous vous apercevrez que plus vos recherches progresseront, plus vous comprendrez la simplicité de la création.”

Docteur Edward Bach

“La simplicité est la sophistication suprême.”

Léonard de Vinci